accueil / L'Association / Port de Limay

Port de Limay

Le Port de Limay

Proche de la mer et situé à l'aval de Paris, Limay a fait du transport fluvio-maritime un de ses atouts.

Le Port autonome de Limay s'étend sur 125 hectares et 34 500 m² d'entrepôts équipés pour certains de ponts roulants, d'avant-becs couverts, de quais de manutention routier et ferroviaire, de bureaux d'accompagnement, de terres-pleins, les terrains industriels viabilisés, éventuellement raccordés fer et eau, disposent de tous les réseaux (électricité, eau, gaz, vapeur, industrielle, assainissement, etc.).

Grâce à une darse unique de 8 hectares creusée perpendiculairement au fleuve dans d'anciennes gravières, des caboteurs de mer portant de 600 à 2600 tonnes peuvent relier sans rupture de charge l'Ile-de-France aux Iles Britanniques, à la péninsule Ibérique, à la Scandinavie, à l'Afrique du Nord.

En quelques mots

  • Superficie : 125 ha
  • Nombre d'entreprises : 26
  • Trafic fluvial : 1,1 MT (en 2017)

Principales activités :

  • importation,
  • stockage et distribution de produits sidérurgiques, de ferrailles, de pâte à papier et d'engrais,
  • stockage et l'exportation de ronds à béton, de grumes et de céréales,
  • stockage en transit d'éléments de produits industriels divers,
  • préparation et stockages de véhicules,
  • stockage et distribution des pièces détachées.

Source : Ville de Limay

Proche de la mer et situé à l'aval de Paris, Limay a fait du transport fluvio-maritime un de ses atouts.

Localisation

Implanté sur la rive droite de la Seine, un peu en amont de Mantes-la-Jolie dans l'ouest de l'Île-de-France, dans le département des Yvelines. Ses installations s'étendent sur les deux communes de Limay et Porcheville et jouxtent d'une part l'importante zone industrielle de Limay-Porcheville et d'autre part la centrale thermique de Porcheville.

Accessibilité

Le port de Limay dispose d'une desserte multimodale.

Par voie fluviale il a accès au bassin navigable de la Seine et de ses affluents (Marne, Oise), aménagé à grand gabarit, qui dessert principalement l'Île-de-France et Paris. Sur le plan maritime, le port est accessible aux caboteurs fluvio-maritimes portant entre 600 et 2600 tonnes de fret.

Ainsi, le port de Limay peut relier sans rupture de charge l'Ile-de-France aux Iles Britanniques, à la péninsule Ibérique, à la Scandinavie et à l'Afrique du Nord.

Par route, il est relié à l'autoroute A13 par l'intermédiaire de la rocade est de Mantes-la-Jolie qui franchit la Seine par un viaduc s'appuyant sur l'île de Limay.

Par voie ferrée, il dispose d'un embranchement particulier raccordé à la ligne électrifiée Paris - Mantes par Conflans. Ces installations, munies d'un faisceau d'échange permettant la réception et l'expédition de trains entiers, sont desservies par la gare de Mantes-la-Jolie.

Un accès aérien est également possible pour les passagers grâce à une hélisurface.

Infrastructures

Le port est constitué d'une darse unique de huit hectares creusés perpendiculairement au fleuve dans d'anciennes gravières.

La plateforme multimodale s'étend sur 125 hectares et offre 35 000 m2 de surfaces d'activités. Pour favoriser l'implantation des entreprises, le port a mis en place huit kilomètres de voirie interne, 1 700 m de quais, treize entrepôts (soit 35 000 m2 de surface couverte), 1 600 m2 de bureaux, un centre de vie (qui regroupe les services du bureau du port) et un terre-plein aménagé de 16 ha pour le stockage de 7 500 véhicules.

On y retrouve des entrepôts équipés pour certains de ponts roulants, d'avant-becs couverts, des quais de manutention routier et ferroviaire, des bureaux d'accompagnement, des terre-pleins, et des terrains industriels viabilisés.

Activités

Le port offre de nombreuses activités : importation, stockage et distribution de produits sidérurgiques, de ferrailles, de pâte à papier et d'engrais ; stockage et l'exportation de ronds à béton, de grumes et de céréales ; stockage en transit d'éléments de produits industriels divers ; préparation et stockages de véhicules ; stockage et distribution des pièces détachées ; ainsi que des prestations de service : telles que la consignation, le transit, la manutention, le transport.

Face à une augmentation continue du trafic fluvial sur l'axe Seine et une demande croissante d'accueil de nouvelles activités, l'extension du port devient une nécessité.

Le port de Limay-Porcheville, situé au c½ur de l'ensemble portuaire Haropa (qui réunit les ports du Havre, Rouen et Paris), est un atout majeur pour la desserte durable de l'Ile-de-France.

Le projet, qui fait partie de l'Opération d'Intérêt National Seine Aval, permettrait la création de 300 emplois, en plus des 1 000 existant sur le site. Les travaux devraient débuter en 2021 et s'achever en 2024.

Face à une augmentation continue du trafic fluvial sur l'axe Seine et une demande croissante d'accueil de nouvelles activités, l'extension du port devient une nécessité.

Le port de Limay-Porcheville, situé au c½ur de l'ensemble portuaire Haropa (qui réunit les ports du Havre, Rouen et Paris), est un atout majeur pour la desserte durable de l'Ile-de-France.

Le projet, qui fait partie de l'Opération d'Intérêt National Seine Aval, permettrait la création de 300 emplois, en plus des 1 000 existant sur le site. Les travaux devraient débuter en 2021 et s'achever en 2024.

Un entrepôt de 72.000 mètres carrés pour Ikéa.

Ikea va édifier un entrepôt de 72.000 mètres carrés sur le port de Limay, en vue de desservir Paris par la Seine à partir de 2026. Un complément au site de Gennevilliers, déjà entré en service.

Le projet : construire un nouvel entrepôt logistique de 72.000 mètres carrés, avec plusieurs centaines d'emplois à la clé, pour desservir Paris à horizon 2026 par voie d'eau. « Un futur centre de distribution pour livrer à la fois les clients parisiens à domicile et les magasins de centre-ville » (Madeleine et Rivoli, qui ouvrira dans quelques jours), explique aux « Echos » Emma Recco, directrice du développement et de la stratégie d'Ikea France.

Le suédois sera locataire du terrain mais propriétaire du futur entrepôt. Il y investira 120 millions d'euros et compte développer des solutions innovantes en termes d'automatisation et de manutention.

 
 
HAUT