accueil / Ports / Port de Gennevilliers

Port de Gennevilliers

Le Port de Gennevilliers

Premier port d'Île-de-France, situé à 5 km de Paris et de la Défense, Gennevilliers bénéficie d'une desserte exceptionnelle : voie fluviale et fluvio-maritime à grand gabarit, ligne fluviale de conteneurs avec le Havre et Rouen, routes, autoroutes, fer, et oléoduc font de ce port la première plate-forme multimodale de la région.

Le port fluvial de Gennevilliers, centre nerveux de la logistique francilienne

La logistique de l'Ile-de-France s'appuie sur un important réseau de routes et de canaux, d'entrepôts et de gares. Le port de Gennevilliers, en tant que premier port fluvial français, en est le c½ur battant.

A cinq kilomètres au Nord-ouest de Paris, le port fluvial de Gennevilliers redistribue chaque année plus de 20 millions de tonnes de marchandises. Directement relié par la Seine au port maritime du Havre, ce "hub d'éclatement", premier port fluvial français, alimente le Bassin parisien en matériaux de construction, hydrocarbures, et produits agroalimentaires.

Avec 400 hectares et plus de 20 millions de tonnes de trafic tous modes (fleuve, fer, route, oléoduc), le port de Gennevilliers (92) est la plus importante plate-forme multimodale d'Ile-de-France en superficie comme en activité. Il alimente 13 % de l'approvisionnement en marchandises de la région.

- Plus de 270 entreprises, de secteurs très divers, dans une zone industrielle de 220 ha, l'ont déjà choisi pour son dynamisme, ses services, son exceptionnelle desserte et sa proximité de Paris.

- 51 ha représentent les plans d'eau avec deux chenaux et six darses de 660 à 800 m de long ;

- 272 ha consacrés aux activités portuaires et aux services divers (sécurité, douanes, pompiers, manutention, transport, implantation d'entreprises, etc. représentant une surface de 510 000 m2 de bâtiments, 78 ha d'espaces publics aménagés. 8 000 personnes travaillent ici. Sur les quais, des hommes casqués, habillés de bleu et d'orange, chargent les wagons de frets stationnés sur le débarcadère. Aux commandes de leurs "reachstackers" (véhicule de manutention lourde) ils empilent les "boîtes".

Trafic du port :

- Marchandises semi-finies non périssables
- Matériaux lourds à faible valeur ajoutée : sables, graviers et ciments (premier port cimentier d'Europe)
- Matériaux de construction finis (charpentes métallique)
- Emballages (papiers, palettes)
- Composés chimiques dangereux (le trafic fluvial étant nettement plus sûr, moins cher, et moins polluant pour les gros volumes que les transports routiers et même parfois ferroviaires régulièrement saturés en Île-de-France et inadaptés à de tels transports).

Des entreprises de recyclage sont également présente et occupent une trentaine d'hectares.

Le port est adapté au transport par péniches fluviales, mais accepte de plus en plus de barges porte-conteneurs pour le trafic de marchandises mentionner plus haut. Des adaptations des équipements sont en cours pour accepter le transport fluvial frigorifique (produits de la pêche, et des industries de la transformation de la viande, fruits et légumes) en coopération avec le marché national de Rungis encore trop dépendant du trafic routier.

Sans le trafic fluvial lié à son existence, il faudrait doubler plusieurs autoroutes en Ile-de-France. Il assure en effet 13 % de l'approvisionnement régional en marchandises.

Deuxième fleuve navigué d'Europe, aménagé à grand gabarit, la Seine (avec ses affluents) accueille sur ses berges les trois principaux ports du Port autonome de Paris, tous raccordés au réseau ferré et au réseau routier : Gennevilliers, Bonneuil-sur-Marne et Limay.

Aujourd'hui, le port de Gennevilliers est une plateforme multimodale faisant le lien entre les voies fluviales, maritimes (le Havre est à 177km par la Seine) et terrestre (oléoduc, autoroutes et voies ferrées). Il assure ainsi un transit annuel de marchandises de 20 millions de tonnes tous modes confondus, dont 3,4 millions de tonnes de trafic fluvial d'un côté, et de l'autre facilite les livraisons urbaines dites du « dernier kilomètre ». C'est un atout majeur d'attractivité pour la ville de Gennevilliers et les villes alentours, et pour tout le nord des Hauts-de-Seine.

 
 
HAUT